fbpx

Peut-on vraiment économiser sur sa couverture maladie ? L’assurance maladie est une dépense qui prend une part de plus en plus importante dans le budget des foyers Suisse. Et il est en constante augmentation depuis des dizaines d’années ! La confédération ne semble toujours pas avoir trouvé la solution pour alléger la facture !

On pourrait se sentir impuissant et désespéré face à cette tendance, mais comme nous le voyons tous les jours avec nos clients chez Conseil Helvétique, vous payez surement plus cher que la moyenne de votre canton…

Ça paraît peut-être difficile à concevoir, mais on le voit plus souvent que vous le croyez ! Et pensez-y ! À quand remonte la dernière fois que vous avez changée de caisse maladie ? Êtes-vous certains que l’offre qui vous est proposé correspond à vos besoins ou à ceux de l’assureur ?

Si vous avez un doute, ou si vous n’avez pas modifier votre couverture depuis quelques années, alors les conseils ci-dessous vont vous intéresser

1. Ne pas choisir l’offre la moins chère sur les comparateurs d’assurances

 Utiliser Comparis (par exemple) pour choisir son assurance vous semble peut-être logique, et c’est vrai, comment faire autrement pour trouver la meilleure offre qu’en comparant les assureurs les uns aux autres. On compare bien les prix quand on fait ses courses, achète une voiture, etc. Pourquoi pas l’assurance ?

En utilisant un « comparateur d’assurance », on se concentre simplement sur le tarif, et la notion de qualité est mise à la porte. Les complémentaires entre les caisses ne sont pas équivalentes, les modèles de base ne sont pas les mêmes.

Dans un premier temps, la meilleure offre fonctionne en tiers garant, c’est-à-dire que vous devez payer vos prestations médicales et demander à l’assureur à être remboursé.

Trouvez-vous ça acceptable de devoir avancer les médicaments de vos enfants alors que vous payez tous les mois ?

Certains modèles de base fonctionnent en avance de frais, pour rentrer un peu plus dans les détails, quand vous devez acheter un médicament d’une valeur de 150-200 francs, il faut payer les médicaments à la pharmacie et ensuite envoyer la facture auprès de la caisse en question, pour ensuite attendre le remboursement…

Une seule question : comment faites-vous si vous avez 2 enfants qui tombent malades en même temps et que vous ne disposez pas des moyens financiers nécessaires pour avancer les frais ?

Malheureusement, les modèles de base fonctionnant « en avance de frais » sont souvent les moins chers, cependant lorsqu’on connaît le système il y a d’autres moyens de faire des économies !

Dans un deuxième temps, il y a ceux qui vous propose la « Télémédecine », pour ceux qui ne connaissent pas, ça implique d’appeler un centre médical qui ne vous connaît pas, et ne connaît pas votre état de santé. Il faut expliquer vos symptômes, et peut-être ensuite, si l’interlocuteur le trouve nécessaire, il vous proposera un rendez-vous ! Et on vous comprend si comme nous, vous pensez que ce n’est pas la meilleure façon de détecter une maladie et de trouver les meilleurs remèdes…

2. Payer des complémentaires dont vous n’avez pas besoin

 Ce point coule de source, mais payer des cotisations pour une complémentaire qui vous protège à l’étranger alors que vous ne voyagez pas, est simple, mais le prix de cette complémentaire est suffisamment faible pour que vous ne vous en rendiez pas compte, mais quand on fait le calcul sur un an avec toutes les complémentaires ce sont plusieurs centaines de francs que vous pouvez économiser !

Mais il y aussi les contre-exemples, en fonction des cas, des situations il y a des complémentaires que vous devez absolument conserver ! Comme vous le savez sûrement, les assureurs ne sont pas tendres avec les personnes qui ont des problèmes de santé, or ce sont celles qui en ont le plus besoin ! Et c’est bien pour ça qu’il faut prêter une attention extrême à ce que l’on résilie et quand on le fait ! Car là où vous cotisez pour une complémentaire, une autre pourrait refuser de vous l’accorder !

Et vous pourriez vous retrouver avec des factures médicales très importantes à payer (plusieurs milliers de francs) !

Rappelez-vous, on n’assure pas une maison qui brule !

3. La durée du contrat

Comme mentionné au début de l’article, les prix augmentent tous les ans, et ce malgré le bon vouloir de la Confédération. Donc il est très important de profiter de la moindre occasion pour comparer et vous affilier chez un autre assureur quand il n’est plus assez compétitif !

La loi indique que nous avons la chance de pouvoir changer de modèle de base tous les ans ! Les modèles de base sont souvent similaires d’une caisse à l’autre donc pourquoi ne pas changer ?

Le marché des assurances varie d’une année à l’autre, car malheureusement c’est un business ! Prenons un exemple anecdotique : si la caisse numéro 1 récupère énormément de personnes, la caisse numéro 2 verra son bénéfice diminuer, de ce fait elle sera dans l’obligation d’adapter ses prix ! En tant que client nous devons jouer de cette concurrence afin de faire des économies conséquentes !

Petit exemple, pour une famille de 4 personnes, si chaque personne de la famille change de modèle de base et effectue une économie de seulement 20 francs par personne cela revient à 80 francs pour le foyer, on parle de 960 francs à l’année ! En réitérant ce principe sur 5 ans, on économise déjà 4800 francs !

Intéressons-nous dorénavant aux complémentaires, en effet la plupart du temps vous êtes engagés 5 ans alors que vous ne le savez même pas… Allez vérifier vos primes d’assurances et regardez vos dates d’échéances !

Pourquoi s’engager 5 ans ? Comme expliqué ci-dessus, le marché des assurances varie d’une année à l’autre… Donc un conseil, engagez-vous toujours au minimum c’est-à-dire 3 ans ! Il est CERTAIN qu’il y aura mieux ailleurs !

4. Profiter de la totalité des complémentaires

Le système de santé suisse est très complet, beaucoup de pays envient la qualité des soins prodigués par les institutions helvétiques. Donc pourquoi s’en priver ! Les complémentaires sont très complètes et peuvent vous rembourser sur de nombreux soins et d’autres services de santé comme les cures balnéaires par exemple. Nous voyons beaucoup de nos clients payer pour des complémentaires qui permettent d’être remboursé pour ces cures, mais ils n’en ont pas conscience et n’en profitent pas !

En utilisant à 100% toutes vos complémentaires, cela pour vous faire d’énormes économies !

Prenons l’exemple du sport, beaucoup de parents veulent que leurs enfants pratiquent une activité physique et ils ont bien raison ! Certaines caisses (afin de se différencier) proposent des remboursements pour certains sports. On parle de 200 francs à l’année ce qui équivaut à 17 francs par mois, quand on sait qu’une complémentaire pour un enfant varie entre 10 et 25 francs on se rend compte qu’il est avantageux de prendre une complémentaire de qualité.

5. Être fidèle à une caisse d’assurance

Comme vous le savez sûrement la fidélité envers une caisse d’assurance n’est pas récompensée. Quand est la dernière fois que votre assureur vous a reversé une partie de ces bénéfices ou vous a récompensé pour être resté chez lui ?

Ainsi, rester des dizaines d’années dans la même compagnie ne sert à rien si ce n’est à vous faire perdre de l’argent !

Les bases changent chaque année probablement pas en couverture, mais leurs tarifs oui ! Et vous pouvez en changer !

6. Choisir une franchise trop basse

Certains pensent que choisir une franchise basse vous fait gagner de l’argent, ça peut être vrai si vous avez des soins tous les mois ! Vous n’aurez pas à avancer beaucoup d’argent, mais si ce n’est pas votre cas, les économies réalisées couvrent l’argent à avancer avant d’être remboursé, petit exemple chiffré :

Pour un homme de 24 ans (vivant dans le canton de Genève) qui veut s’assurer chez Visana sans complémentaire pour simplifier les choses, au 16/07/2019, la prime s’élève à CHF. 545,90 avec une franchise de CHF. 300.-

Mais avec une franchise de CHF. 2’500.- la prime est de CHF. 425,90

Ce qui fait une différence de CHF. 120.- ce qui sur deux ans équivaut à CHF. 2’880.- d’économies, ceci rembourse largement les sommes à avancer ! Donc si vous êtes rarement malade et ne vous blessez pas au point d’aller à l’hôpital tous les mois, la franchise de CHF 2’500 semble le meilleur choix.

ATTENTION : Si vous décidez de choisir une choisir à CHF. 2’500.- il faut être prêt à pouvoir les avancer à tout moment ! Vous faites des économies, mais les accidents sont vite arrivés !

Si vous voulez le confort de ne pas y penser, il existe des complémentaires qui vous permettent de rembourser votre franchise à partir de 24h d’hospitalisation, et ce à l’international !

7. La chance est la rencontre de la préparation et de l’opportunité

Dénicher la meilleure offre avec les couvertures qui vous conviennent n’est pas le fruit du hasard, lisez les contrats, ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas, regardez vos habitudes de consommations et soyez honnêtes sur ce que vous utiliserez ou non. Renseignez-vous sur le fonctionnement de chaque caisse d’assurance maladie, comment se déroulent les indemnités, si vous devez changer de médecin ou non. Étudiez scrupuleusement la possibilité de résilier une complémentaire santé chez un assureur pour en souscrire une nouvelle chez un autre. Et faites très attention aux modèles de base qui vous sont présentés ! Rappelez-vous, si une offre vous paraît trop alléchante (2 à 3 fois moins chère que ce que vous payez) c’est qu’il a surement quelque chose qui cloche !

Enfin, si vous voulez profiter de la meilleure assurance au meilleur prix, en fonction de votre situation et sans vous prendre la tête, complétez le formulaire ci-dessous !!